Les barrières et les palissades de chantier

En France comme ailleurs, la pose de clôture de chantier sur la voie publique est soumise au respect de certaines règles pour assurer la sécurité au sein d’un département.

 

Prévenir les risques et protéger un chantier passe d’abord par la mise en évidence des zones dangereuses. Le périmètre de celui-ci doit par conséquent être délimité par des clôtures comme des palissades ou des barrières robustes.

 

Les différents types de barrières  de chantier

De manière générale, ces barrières temporaires permettent de sécuriser et délimiter les zones d’intervention tout en avertissant d’un potentiel danger pendant la période de maintenance. En plus de protéger la zone de travaux, elles protègent les piétons, les automobilistes et les personnes travaillant sur le chantier. Légères, elles peuvent être facilement et rapidement installées.

 

Il existe plusieurs types de barrières :

 

Barrières de police Les barrières de police en acier

C’est l’équipement indispensable pour la sécurité des évènements grand public. Elles peuvent être utilisées sous plusieurs angles : pour délimiter une foule ou une manifestation ou encore  créer des espaces protégés. Elles ont un système d’accroches et grâce à leurs pieds décalés, elles sont facilement manipulables et leur rangement est optimisé. Leur matière en acier, leur permettent d’être très robustes et résistantes aux intempéries.

 

D’ailleurs, en temps de Covid-19, ces barrières servent temporairement au respect  des distanciations sociales dans les lieux publics extérieurs.

 

Les barrières de regard extensible 

Ces barrières disposent d’une grande stabilité et d’une visibilité accrue grâce à leur couleur rouge.

Faciles à mettre en place et peu encombrantes, elles  sont généralement utilisées  pour les travaux sur la chaussée et les interventions de canalisations et bouches d’égout.

 

Les barrières  extensibles droites

Elles s’allongent jusqu’à 3 mètres.

 

Barrière de travaux

 

Les barrières de travaux en acier

Avec leur système d’accrochage et de liaison par simple emboîtement, ces barrières sont pour la plupart du temps utilisées pour la protection de tranchées ouvertes.

 

 

 

 

Les barrières pleines 

Ces dernières sont généralement utilisées sur les chantiers de réseaux ou pour sécuriser des travaux de voirie.

Les barrières opaques sont garantes de la protection directe du chantier et de ses alentours. Elles permettent de contrôler les accès au chantier et d’éviter la présence de personnes non autorisées sur la zone de travaux.

Les barrières grillagées 

Les barrières grillagées sont idéales pour canaliser les flux de personnes. Elles sont souvent utilisées sur les bases de vie des chantiers, mais peuvent également être utilisées comme une rehausse sur un séparateur de voie. Soumises à des restrictions sur voies publiques dans Paris, d’autres règles  doivent être impérativement respectées quant à l’installation de ces barrières : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3131

 

 

Les 3 palissades de chantier

A la différence des barrières les palissades mesurent quant à elles 2 mètres de hauteur. Leur premier objectif  est d’éviter les intrusions sur le chantier et les accidents.

 

Il existe plusieurs types de palissades :

 

 

Les palissades grillagées 

Interdites sur voie publique dans Paris ces palissades protègent le site sur lequel elles sont installées. Combinant qualité et fonctionnalité, elles se transportent facilement et se fixent avec des plots et des colliers de serrage. Elles sont également déclinées en versions mixte et opaque.

 

 

Palissades mixtes

Les palissades mixtes 

Les palissades mixtes se composent d’une partie opaque ( ou perforée) et d’une partie grillagée. La partie haute permet de voir ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de la zone de chantier.

 

Elles peuvent être complétées par une bâche pour éviter les regards indiscrets.  Certains modèles agréés par la ville de Paris sont utilisables sur tous les chantiers de la capitale.

 

 

Les palissades opaques 

Grâce à ses palissades, le chantier et son matériel sont cachés à la vue de tous, ce qui limite les intrusions non désirées, les vols de matériel et les éventuelles projections dues aux travaux. Pour une meilleure résistance lors de fortes intempéries l’ajout de jambes de forces est fortement conseillé. En effet ces dernières font face à de grandes prises au vent.

LinkedIn
Facebook
Pinterest

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.